Comparaison de diverses Nativités de la Vierge Marie dans des vitraux

Publié le par jeanpierrelebihan2



Nativité de la Vierge Marie

Cette légende célèbre a ééconservé par trois évangiles apocryphes: le Protoévangile de Jacques, l'Evangile de la Nativité de Marie. Ce texe fut attribué à  Saint Mathieu et la traduction en latin à Saint Jérome. Il y a aussi l'Histoire de la Nativité de Marie et de l'Enfance du Sauveur.  Jacques de Voragine emprunta la majorité des faits apocryphees. C'est sur sa Légende Dorée que les artistes prirent leur inspiration.

Ce récit, bien qu'il fut  apocryphe ne fut pas rejeté par l'Eglise au Moyen Age et le jour de la fête de la nativité de la Vierge Marie, on  lelisait.

Cette histoire de sainte Anne et de Joachime fut traduite autant sur des chapiteaux que des vitraux. Pour ces derniers au Mans, pour les chapiteaux  à Chartres.


cOMPARAISON DE LA DESCRIPTION SUR SIX VITRAUX






 

Aux XIXe- etXXesiècles


  Châteauneuf-du-Faou, Finistère, église Notre-Dame. Naissance de la Vierge qui va être plongée dans une vasque pleine d’eau (comme il se pratiquait au Moyen-Age) par une  femme aidée par une seconde à genoux. Une autre apporte une boisson dans un bol. à sainte Anne assise dans son lit.

Etel, Morbihan, église Notre-Dame des Flots. Baie cintrée à armatures, de 2 verticales et 3 horizontales.vitraux de 1889,  Dans niche incorporée dans  grisaille  bleue et verte et filet  à motifs floraux colorés,  Sainte Anne est assise dans son lit à baldaquin rouge. A son côté, une servante tient un linge. Une seconde  à genoux présente la Vierge Marie qui tend les bras vers sainte Anne. Atelier Hucher



Fougères, Illes et Vilaine,
église Saint-Sulpice, 1919, Rencontre d’Anne et Joachim et.Nativité de Marie Auteur atelier Tournel
 
Lampaul-Guimiliau, Finistère,
Sainte Anne est couchée dans un grand lit à baldaquin, Joachim est à ses côtés, une servante verse de l’eau dans un bassin pour baigner Marie.

Locoal Mendon, Morbihan, église, 1893.chevet, « Naissance de la Vierge »auteur peintre verrier de Tours Lux Fournier.
Le lieu est une pièce où un lourd rideaux de couleur chaude descend depuis les pieds droits des lancettes, laissant apparaître sur un fond bleu une possible Jérusalem ou Bethléem.
 Un ange probablement envoyé par le Père Eternel descend vers l'enfant
Il semble que cet ange soit celui qui apparu à Joachim un jour de détresse  qui lui dit: Je suis envoyé par le Seigneur pour t'annoncer que tes prières et aumones ont été entendues, de même que l'injuste reproche qu'on ta fait de ta stérilité.Saint Jérome dans son Prologue note qu'ils vivaient, ce couple, sans enfant depuis vingt ans.
Cette enfant désiré est dans les bras d'une vierge, tandis que deux autres préparent le bain de la Vierge Marie; l'une un lange en main, est prête à l'essuyer, l'autre versant de l'eau dans un bain.

Anne, nimbée, est assise sur son lit ;De nombreuses personnes assistent à cette scène, dont probablement à gauche les trois soeurs de Marie. Joachim doit y être présent.


Quimper, Finistère, Evêché,
Chapelle Saint-Joseph. fin XIX° La naissance de Marie en 2 baies jumelées. sainte Anne est allongée, dans un lit avec couverture bleu,  tendant les bras. Une servante, portant une robe rouge et détournant la tête pour regarder l’enfant, lui donne à boire dans un bol servi sur un plateau, Une seconde personne, robe jaune, manteau rouge, un genoux à terre lui présente l’enfant.  Une troisième, robe violette, manteau vert, debout écarte  les bras d’émotion. un ange vole.

Publié dans ICONOGRAPHIE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Pierre Le Dantec 09/02/2010 14:31


Contenu très fouillé et fort intéressant, malheureusement l'alliance de la couleur de fond et du texte rend la lecture très difficile.

l'absence d'image des vitraux décrits est frustrante.