Penhars en Quimper,son église, ses chapelles, disparus?

Publié le par jeanpierrelebihan2


Eglise Sainte-Claire  de Penhars.
               
Edifice  actuel construit en 1893,
faisant table rase des éléments anciens. (XIIe)


1562, le seigneur de Prat an Raz possédait des vitres avec écusson.





1681, en la maîtresse vitre qui est composée de deux lancettes. Au haut de la première, du côté évangile, il y  a 2 écussons,
l’un portant la croix d’or au champ d’azur( qui est Prat-ar-Rouz) et
l’autre écartelé au 1er et dernier canton la dite croix au second et troisième d’azur à lion d’argent( qui est du Juch)

 et au bas dudit jour(les deux lancettes) il y a deux personnages portant en armes la dite croix.

Au pignon occidentale,
il y a une vitre au haut de laquelle il y a le même écusson.de la maison

Ces Prééminences sont déjà attestées en 1641.

1730, Première prééminence  au marquis de Pont-Croix. D'azur au lion morné d'argent dont la devise est: "Naturellement et Bien sûr"

De Tivarlen, la seigneurie de Pont-Croix a passé aux Rosmadec, puis au sénéchal de Carcado, en faveur desquels le marquisat de Rosmadec a été continué sous le nom de Pontcroix en 1719 nobiliaire de Potier de Courcy

  1843, la chapelle du sud possédait 2 verrières en mauvais état, l'une à l'Est sur le presbytère, l'autre au Sud dont les on a vitraux furent aussi brisés à la Révolution. On ppella le maître verrier Quimpèrois Cassaigne qui fournit un montage Kaleidoscope qui fut déposé en 1891 et déposé au manoir de Kerrien.


                                                Chapelle Saint-Conogan.    


    1637,  prééminences de Gegado, de Kerlot

Chapelle de Ker-Anna.

           Les vitraux  dont certains des années 1960 ont été démolis
avec la chapelle en 1990.




 Baie 0,(chevet) lancette en ogive de 4 panneaux de grisaille avec dans niche, sur fond bleu outremer clair, occupant 2 panneaux, en pied et de face, le Christ,  visage à la barbe  à deux pointes claires au nimbe cruciforme rose et jaune, présentant de la main  gauche un cœur rouge  portant une croix entourée de flammes au dessus d’une or sur sa robe blanche, au collet or, aux larges manches et bouffante à la taille. Un manteau rouge à galons or  et doublé vieux rose est accroché à l’épaule gauche. Sa main droite est  paume ouverte plus bas que la ceinture.
Vitrail Non signé ; fin XIXe,probable atelier Lobin de Tours

Baies 1, 2 et 3 Vitraux de Jean Pierre Le Bihan1962, en ogive et armature en ogive et 4 horizontales. Filet composé de succession de losange carré en sandwich entre deux demi losangesallongés.
Pour une premièrebaie,  les pièces du filet jouent avec un bleu  outremer et un losange rouge et vert sur fond bleu de céruleum ; au centre composition à base de pièces carrées avec dans chaque panneau soit 4 fois par baie, ensemble de 9 pièces de couleurs jaune orangé dont 4 avec étoile en enlevé. Et ensemble de trois pièces en largeur à la hauteur du fer de couleur verte.

Pour une secondebaie, filet aux pièces rouge et jaune orangé, et centre  ensemble de 9, pièces par panneau distribuées en croix vertes en 4 pièces jaunes avec losange central
 
 baie porche ouest, de 3 lancettes en ogive de 5 panneaux , la centrale plus haute avec 6 panneaux vitraux non figuratifs composition rouge,  Vitraux de Jean Lemerdy, atelier jean-pierre le bihan.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article